Café associatif à Lasserre : Le Buv’Art

Retrouvez les horaires d’ouverture et les animations proposées sur le site du Foyer Rural de Lasserre-Pradère.

Le café associatif de Lasserre-Pradère a ouvert ses portes le 19 octobre 2019. Un projet porté par des rêveurs qui continuent à croire qu’un autre monde est possible et qu’il nous appartient de le bâtir ici et maintenant. Tout a commencé avec la construction d’une nouvelle école élémentaire qui a laissé vide un bâtiment en plein cœur du village. Que faire de cet espace désormais abandonné ? N’y aurait-il pas moyen avec les forces vives du Foyer Rural de créer un nouveau lieu, tiens, pourquoi pas un café associatif ? Voilà. C’était parti.

Maxime Gauthier nous a pris au mot : il a posé un congé sabbatique d’une année pour mettre le projet sur les rails. Il sait qu’il ne se lance pas dans l’aventure tout seul. Ici, à Lasserre-Pradère et dans les villages d’à côté, nous sommes nombreux à dire que s’il y a un projet de café qui se monte, on en sera, que ce projet nous fait rêver mais que de là à effectuer toutes les démarches… Maxime nous a crus sur parole.

Petit à petit, le projet a pris forme et par le biais du Foyer Rural, les appels à bonne volonté se sont multipliés : « Travaux tel jour à telle heure, venez nombreux ! » Des créneaux pour se retrouver, abattre une cloison, poncer, peindre, jardiner dans la cour, tirer des tuyaux, installer une scène. Il y a eu la rencontre avec Electriciens du Monde, association venue faire tout le câblage électrique gratuitement, quelle chance !

Déjà, sur le chantier, des rencontres. Des partages de savoir. Il y a ceux pour qui bricoler est une seconde nature et ceux qui n’ont jamais fait ça de leur vie mais qui apprennent au fil de l’eau. La satisfaction de voir le projet qui avance, pas à pas.

Puis vient l’ouverture du café. Moment de fête et de jubilation, nous sommes tellement fiers, pourtant l’aventure ne fait que commencer. Car ce café, maintenant qu’il existe, il faut le faire vivre. Les projets arrivent de partout, impossible de tout citer.

Le Buv’Art (c’est son nom) est investi par toutes les tranches d’âge : le Centre social y organise des ateliers mémoire pour les personnes âgées, on peut s’y arrêter pour des lectures de contes avec les plus petits, les jeux de société le dimanche après-midi réunissent les joueurs invétérés et les familles venues partager un moment, le  Rep’Art café permet d’apprendre à réparer plutôt que de jeter. Que dire des soirées lecture du mercredi, tu as lu quoi, tu me conseilles quoi… des apéros filles du jeudi soir ? sans parler des concerts, des scènes ouvertes, des pièces de théâtre, expositions de peinture, conférences gesticulées, mais également des rencontres informelles, des apéros du vendredi soir, du goûter du mercredi après-midi, du chocolat chaud des jardiniers après un après-midi à travailler dans nos jardins partagés, bref, le Buv’Art est vivant. Grâce à ses bénévoles sans qui rien ne serait possible. Il a eu raison d’y croire Maxime. Il a eu raison de nous faire confiance. Aujourd’hui, à Lasserre-Pradère, nous avons un lieu pour discuter, échanger, partager, débattre et inventer de nouveaux projets pour notre village. Un lieu qui nous donne une histoire collective, « tu te souviens de la fameuse soirée où… » Le contraire du chacun chez soi, chacun pour soi. Et on a encore des projets plein la tête. Les rêveurs ont eu raison de rêver, le Buv’Art a de beaux jours devant lui.